top of page
Rechercher

Une grosse fumée bleue ou blanche est émise par le pot d’échappement ? Votre culasse a peut-être un souci

Lorsque des signes d’usure graves sont détectés, il est recommandé de remplacer le joint de culasse dans les plus brefs délais. De nombreux indices peuvent mettre la puce à l’oreille : Les voyants du tableau de bord liés aux services, à l’huile moteur et à la température du liquide de refroidissement s’allument ;


  • Une grosse fumée bleue ou blanche est émise par le pot d’échappement ;

  • La couleur de l’huile moteur devient jaune translucide ;

  • Un mélange de liquide de refroidissement et d’huile moteur, ressemblant à de la mayonnaise, est localisé sur le bouchon d’huile ;

  • Le moteur surchauffe, avec une température supérieure à 90 °C, suite à une surconsommation d’huile ou à une perte de liquide de refroidissement.


Ces symptômes indiquent que le joint de culasse est défectueux et qu’il doit être remplacé pour éviter des problèmes graves au niveau du moteur.



Comment changer le joint de culasse ?


Certaines étapes doivent être suivies à la lettre pour éviter des dommages irréversibles au niveau du moteur :

  • Procéder à la vidange du circuit de refroidissement ;

  • Retirer les durites d’eau de la culasse (après en avoir dégagé l’accès en démontant la bobine d’allumage, le filtre à air, la rampe d’injecteurs, etc.) ;

  • Déposer la culasse ;

  • Nettoyer soigneusement le bloc-moteur avec de l’acétone ;

  • Positionner le nouveau joint de culasse avant de remettre en place la culasse ;

  • Serrer les boulons de fixation et remonter toutes les pièces reliées au bloc-moteur et à la culasse.

Il est recommandé de confier le remplacement du joint de culasse à un professionnel, car des connaissances mécaniques poussées sont requises.



_

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page