top of page
Rechercher

Memorial Day. Ou comment la légende de Jeep est née



En 1940, l’armée américaine décide de se doter d’un véhicule léger de reconnaissance. Elle fait appel à l’entreprise American Bantam Car Company située en Pennsylvanie (USA). Les industries Willys et Ford participent également à la fabrication de prototypes, chacun de leur côté.


Le modèle retenu en octobre 1941 par l’armée américaine est celui produit par l’entreprise Willys et dénommé MB. Mais une fois les Etats-Unis entrés en guerre après l’épisode de Pearl Harbor en décembre 1941, l’Armée souhaite être alimentée en véhicules de reconnaissance par au moins deux fournisseurs différents : elle choisit Ford, qui produit le même véhicule fabriqué par Willys mais dénommé cette-fois ci par GPW.



La petite voiture, baptisée Willys-Overland MB (Military model B), fut rapidement surnommée Jeep, une appellation dont les origines restent floues et au sujet de laquelle deux légendes s’affrontent. L’une d’elles veut qu’il s’agisse de l'acronyme des initiales GP signifiant « general purpose » ; l’autre prétend qu’elle est reprise du personnage d’Eugene the Jeep apparaissant dans la série animée Popeye, un animal aussi sympathique que sauvage et mystérieux, à cheval entre plusieurs dimensions. Ce nom est devenu par la suite celui de la marque qui propose aujourd’hui une gamme de SUV, marque qui célèbre donc son 80e anniversaire en 2021.



De nombreux atouts


Rapide et pratique, ce véhicule devient effectivement la “voiture à tout faire” de l’armée américaine. Ainsi peut-on voir des Jeep ambulances, transports de troupes, de commandement, etc…


Conforme au cahier des charges de l'Armée, la Jeep pouvait accueillir trois personnes avec un empattement d'environ 2 m et une largeur inférieure à 1,60 m pour un peu plus de 3,60 m de long. Elle était animée par un quatre-cylindres essence 2.2 l de 61 ch associé à une transmission intégrale.


Son pare-brise pouvait se replier sur le capot, ce qui, avec un poids à vide d'environ une tonne, rendait la voiture aisément parachutable. Plus de 600 000 exemplaires furent produits durant le conflit, dont près de 300 000 par Ford sous contrat.




De la Willys-Overland MB au Jeep Wrangler


Utilisée par une grande majorité des armées dans le monde après la Seconde Guerre mondiale, la Jeep est un des symboles de ce conflit international.


Dès 1944, la MB évolua en un modèle de tourisme nommé CJ pour « Civilian Jeep ». Elle connut de multiples évolutions. La CJ-2 fut la première à arborer le nom Jeep. Le véhicule poursuivit sa carrière jusqu’en 1986 lorsque la CJ-7 fut remplacée par le Wrangler premier du nom, qui représente encore le cœur de la gamme Jeep.




5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page